Menu
Rousseau Centre funéraire - depuis 1927 819 374-6225
Sous-menu
  • Aire de repos du mémorial
  • Columbarium
  • Salle de réception
  • Aire d'accueil
  • Un de nos salons
  • Aire de repos avec foyer
  • Mémorial
Imprimer

Notre centre

Historique

Centre funéraire Rousseau

 

... la petite histoire

 

C’est à la fin des années « folles » que le jeune entrepreneur qu’est déjà Arthur Rousseau décide de faire le grand saut et se lancer en affaires. Il achète en 1927 le Salon funéraire Lussier de Trois-Rivières où loge également à l’époque la Morgue provinciale de la région. Arthur déménage alors la nouvelle entreprise dans un édifice plus spacieux au 462 de la rue des Forges afin d’offrir à la clientèle de plus en plus importante des services à la hauteur de ses attentes.

 

Soucieux de maintenir l’ensemble des services connexes dans son giron afin d’en contrôler la qualité, il confie à son épouse, Anaïs Rousseau, femme dont le dynamisme fera rapidement légende, la gestion de la boutique de fleurs attenante au salon, le Fleuriste Laviolette. Une fois l’entreprise sortie de la Grande Crise de 1929 et dorénavant solidement ancrée au cœur de la métropole régionale, Arthur s’active à l’ouverture de plusieurs succursales un peu partout en Mauricie.

 

Au fil des années, Arthur s’entoure de gens fiables et travailleurs tels Antonio Bellefeuille, son fils André et son épouse Shirley Kendall et Yvette Trottier, sa charmante et dévouée secrétaire de l’époque qui deviendra en décembre 1971 sa seconde épouse. Bien d’autres s’ajoutent à ce noyau et permettent à l’entreprise de se démarquer par son professionnalisme et la gamme de services qu’elle propose à ses clients : assurances et services funéraires, boutique de fleurs, transport ambulancier, transport avec limousines à l’aéroport de Trois-Rivières, mariages et baptêmes, sans oublier la collaboration du personnel stylé et costumé (cérémoniaire, service d’ordre, chauffeur) lors des rassemblements et fêtes civiques et religieuses (Tricentenaire de la ville de Trois-Rivières, Congrès eucharistique, etc.). En fait, Arthur devient un as du marketing dans le domaine des services, ce qui lui offre une excellente visibilité dans une communauté maintenant fortement éprouvée par les grands bouleversements de la Seconde Guerre mondiale. On cherche une figure solide et rassurante, c’est ce que les Trifluviens trouvent en Arthur Rousseau qui devient maire de la ville de 1941 à 1949.

 

En 1957, infatigable, il décide de construire son propre immeuble et d’y centraliser les opérations de l’entreprise au coin des rues Royale et des Volontaires. En 1961, la boutique de fleurs est achetée par la famille Gauthier bien connue dans le domaine de la floriculture. C’est en 1964 que Gilles, fils d’Arthur décide de se joindre à l’entreprise familiale, puis en 1971, l’année du décès d’Anaïs Allard-Rousseau le 15 février, c’est au tour de sa sœur Irène de se joindre à l’équipe. En 1976, la maison Rousseau donne ses droits d’exploitation ainsi que le matériel de son service ambulancier à une entreprise privée de la région qui deviendra la Compagnie d’ambulance 12-12 de la Mauricie.

 

C’est en 1986 que Gilles deviendra propriétaire de l’entreprise et l’année suivante, sa fille Julie débute au sein de l’entreprise comme réceptionniste. Les trois générations de Rousseau travailleront main dans la main avant le décès du fondateur le 30 octobre 1994, à l’âge de 93 ans. Ainsi s’est éteint un pilier de la communauté d’affaires trifluvienne, mais la relève était bien préparée!

 

En 2004, sous l’impulsion de Julie, le Centre fait l’acquisition de nouveaux espaces sur le boulevard Jean-XXIII qui seront entièrement aménagés. Puis, le 22 septembre 2006, Gilles s’éteint des suites d’une longue bataille contre le cancer de la prostate.

 

Aujourd’hui, le Centre funéraire Rousseau, recherchant constamment l’excellence, répond adéquatement à toutes les exigences. Rousseau, c’est trois générations qui se sont succédé avec le même professionnalisme et la même détermination avec un seul objectif : entourer d’attention les gens dans le deuil lorsque ceux-ci en ont le plus besoin.

 

En 2012, une année de grand changement. Le Centre funéraire Rousseau change d'adresse en bâtissant un nouvel édifice adapté à ses besoins et offrant tous les services sous un même toit.

 

Le nom Rousseau a su devenir pour la population de la région synonyme de confiance, de savoir-faire et de fidélité.